La Nouvelle République - 8 MAI 2021

Le 26 juin prochain, la place Monestier accueillera des humoristes professionnels et amateurs lors du festival Rire en Berry, organisé par Gil Fourgeaud.

© Photo NR

Pour nous parler de son « bébé », le festival Rire en Berry, Gil Fourgeaud a donné rendez-vous place Monestier. C’est là que se tiendra, le 26 juin prochain, jour de son anniversaire, un café-théâtre extérieur gratuit et animé par une douzaine de professionnels de l’humour « qui gagneraient à être connus ». Un projet mûri depuis de nombreuses années par cet amoureux du théâtre, qui a travaillé dix ans comme communicant web pour Les Bodin’s.

« Les gens ont besoin de rire, de sortir… »

Avec une excitation non dissimulée, le Fontguenandais déambule sur la place en faisant de larges gestes : « La scène que nous prête la mairie sera placée juste ici, perpendiculaire au conservatoire. Et là, partout autour, les gens seront attablés en terrasse. »

Malgré huit mois de fermeture des bars et restaurants, l’enthousiasme de Gil Fourgeaud donne envie d’y croire. « Les gens ont besoin de rire, sortir, se revoir… », énumère celui qui a financé presque seul l’événement. L’association Rire en Berry étant trop récente pour obtenir des subventions, elle n’a pu compter que sur des dons. Mais quand on aime, on ne compte pas : « Je veux tout mettre en œuvre pour que les artistes et les gens passent un excellent moment. »

Les artistes seront défrayés grâce à une rémunération au chapeau ainsi qu’à la participation financière des bars, restaurants et autres commerces du centre-ville. En parallèle, une scène sera ouverte à une dizaine de volontaires, amateurs ou professionnels débutants venus de toute la France. Le Castelroussin Bruno Delsignore, membre de la troupe de théâtre d’improvisation des Zuzurpateurs, fera aussi partie de l’aventure. « S’il y a des volontaires, nous serons ravis de les accueillir ! » lance Gil Fourgeaud à qui veut bien l’entendre.

Le gagnant pourra se produire sur la scène ouverte Kandidator et faire la première partie des têtes d’affiche de La Scène des Halles, le second projet que Gil Fourgeaud « porte dans (son) cœur. »

À partir de septembre, plus de trente spectacles seront en effet proposés à l’Espace des Halles, à raison de deux par semaine. À l’affiche, des cadors de l’humour parmi lesquels Booder, Tristan Lopin ou encore Shirley Souagnon.

la Nouvelle république - https://www.lanouvellerepublique.fr/chateauroux/parce-qu-il-faut-bien-rire-un-peu


Voir en ligne : Article original NR
partagez cette page :